Je porte des locks depuis maintenant presque 10 ans.. En fait non, depuis plus longtemps que ça en fait. Je me suis lancée en 2006, époque durant laquelle j’étais tout simplement fascinée par les locks de Lauryn Hill. J’ai dû les garder 3 ans puis je les ai enlevé (oui cela est tout à fait possible. Petit exemple à l’appui : ici ) car j’avais perdu une mes locks à force de les tourner (en plus du fait quelles étaient fines). Quelques mois plus tard, je me relançais donc dans l’aventure avec un démarrage en vanilles (des torsadées) tout comme la première fois.

Depuis toujours je me coiffe toute seule (donc pas de frais de coiffeur). Concernant les choses à faire ou ne pas faire, j’ai pas mal maté de vidéos de you tubeuses anglophones elles mêmes locksées et consulté des blogs dédiés sur le sujet. Avoir une routine locks qui correspond à ses cheveux permet de les garder en bonne santé et de bien en prendre soin.

Ce que j’ai appris est qu’une routine capillaire saine avec laquelle on est en accord, pour avoir de belles locks, (peu importe que se soient des freeform, sisterlocks, …) permet de bien les maintenir.

LE SHAMPOING

J’en ai utilisé pas mal ! Au quotidien, dans ma routine locks, je choisis toujours des produits sans sulfate. Et j’évite au mieux toute la compagnie d’ingrédients nocifs particulièrement pour les cheveux crépus. Je suis une mordue de noix de coco, du coup j’utilise souvent des shampoings qui en contiennent. Comme j’ai fait une colo (histoire de retrouver mon noir naturel) il y a quelques temps, en ce moment j’utilise le shampoing So Bio Etic au karité. Sinon j’aime bien le Coconut Rice Hair de Lush.

Quand je suis motivée, une fois mes lianes rincées, j’applique le Vinaigre de brillance de Mulato que je laisse poser 2 minutes et que je rince à l’eau froide. Ça leur apporte un coup de fouet côté brillance.
Pour la phase séchage, je n’utilise jamais de sèche-cheveux et préfère les laisser à l’air libre. Cela évite de les assécher et me permet de les préparer à la phase soins.

Une fois par an j’aime bien faire un « deep shampoo » histoire de laver plus en profondeur mes cheveux. Pour cela j’utilise du bicarbonate de sodium que je dissout dans de l’eau chaude et que je mélange à mon shampoing.

Quand je suis motivée, une fois mes lianes rincées, j’applique le Vinaigre de brillance de Mulato que je laisse poser 2 minutes et que je rince à l’eau froide. Ça leur apporte un coup de fouet côté brillance.
Pour la phase séchage, je n’utilise jamais de sèche-cheveux et préfère les laisser à l’air libre. Cela évite de les assécher et me permet de les préparer à la phase soins.

Une fois par an j’aime bien faire un « deep shampoo » histoire de laver plus en profondeur mes cheveux. Pour cela j’utilise du bicarbonate de sodium que je dissout dans de l’eau chaude et que je mélange à mon shampoing.

LES SOINS

Les huiles végétales et essentielles

L’eau à Paris est particulièrement calcaire et a une incidence sur la qualité de mes lianes. La phase de « soins » est donc primordiale pour moi dans ma routine locks. Simple et efficace elle consiste à appliquer du gel aloe vera puis de l’huile de coco sur l’ensemble de mes locks (longueurs, pointes et cuire chevelu) encore mouillées. Cela facilite une meilleure pénétration je trouve.
C’est le seul moment où je mets de l’huile sur mes locks. L’idée est d’éviter au maximum d’attirer poussière et résidus au sein même des locks. Ce qui convient parfaitement à mes cheveux.

Autres huiles que j’aime appliquer celle d’avocat et de ricin.

Pour finir j’applique sur mes tempes, zone assez sensible à la casse, un mélange d’huiles essentielles. Je masse mon cuir chevelu avec afin de stimuler la pousse.Je le fait ou tout du moins j’essaye de le faire quotidiennement tous les soirs avant d’aller dormir.

Hydratation

En été j’aime utiliser un spray contenant de l’eau de source et du gel aloe vera pour maintenir mes locks hydratées et prévenir la sécheresse.

Protéger pendant la nuit

Avant de me coucher, je fait généralement un chignon vite-fait ou plusieurs. Je mets un foulard en soie. C’est une sorte de mode protecteur pour éviter les poussières et la casse des cheveux des tempes. C’est assez pratique aussi quand je fait un style de coiffure particulier que je veux conserver.

Masques

Cela est plutôt rare, mais de temps en temps j’aime prendre le temps d’appliquer un masque après le shampoing. Ce qui est assez compliqué je trouve pour les locks est l’absorption des masques. Je n’ai pas vraiment trouver THE produit, mais j’ai mes petits chouchous : celui de la marque Maui Moisture au beurre de karité, ou le masque nourissant des Secrets de Loly. Ces derniers temps je suis en kiffe sur le Fructis de Garnier à la banane son odeur est divine – pas sur que la composition soit supe- mais il laisse mes locks douces.

Les compléments alimentaires

J’ai els cheveux fins, donc histoire de fortifier mes locks et de les faire pousser je fais des cures de levures de bière de 3 mois. Parfois je prends aussi es compléments qui favorise la pousse comme

COIFFURE ET ENTRETIEN

Style

J’aime bien adopter plusieurs types de coiffures : queue de cheval, double-bun, chignon, tresses, vanilles.
Quand je fais ce type de coiffure j’aime terminer en appliquant une mousse capillaire de Shea Moisture. Surtout à cause de la texture et de l’odeur. Il en existent plusieurs j’aime utiliser celle à l’hibiscus et noix de coco ces temps-ci.

La plus part du temps je gardais mes locks attachées. Mais le fait de tirer les cheveux favorise la casse des baby hair et des cheveux au niveau des tempes. Du coup je laisse de plus en plus mes locks lâchées.

Coloration

Le truc le plus destructeur pour les locks. Mais j’en ai fait beaucoup beaucoup, beaucoup. Pendant longtemps j’ai colorée mes locks en blond. Puis depuis deux ans je suis revenue à ma couleur naturelle le noir.
Les colorations ne sont pas top car chimiques. J’ai testé le henné mais sans effets sur mes locks. Du coup quand il s’agissait de les teindre en blond je le faisais avec la gamme Olia de Garnier. Et pour le noir j’utilise la marque Korres. Des produits qui rendent le process de la coloration moins violent pour les locks.

Tourner les racines

J’avais pris la mauvaise habitude aussi de tourner mes locks après chaque shampoing ce qui fini par affiner leurs racines. Maintenant je laisse mes racines tranquilles et tourne une fois tous les 2 mois sur cheveux mouillés post shampoing.

Couper les pointes

Etant maniaque au niveau de la poussière qui s’incruste dans les locks, dans ma routine locks, j’ai pris le réflexe de couper mes pointes (entre 1 et 3 cm) ce qui permet en même temps d’égaliser la longueur de mes lianes.

Ma routine locks me convient bien. Je la change selon mon train de vie (vacances, déplacements…) et mes locks ne s’en portent pas plus mal.

Quelle est votre routine à vous pour prendre soin de vos locks ?

Beingdrey blogueuse lifestyle

Ecrire un commentaire

error: contenu protégé !