2020 est certainement une année qui sera évoquée dans les livres d’Histoire. Le racisme envers les noirs et les violences racistes meurtrières, ont déclenché un mouvement d’indignation sans précédent dans le monde entier. Oui même les Français se sont emparés du sujet. Les réseaux sociaux sont déchaînés et les Français derrière leurs écrans ont l’air engagés…

Je dis ont l’air car ce qui se passe aux USA, est malheureusement une réalité qui n’ai pas inconnue en France. Aujourd’hui comme plusieurs personnes je suis allée dans la rue pour soutenir Assa Traoré. J’ai hésité un certain moment à publier cet article. Je l’ai écrit sur un coup de tête, après avoir discuté avec un pote de tout ça et de comment je voyais les choses. Parce que je suis noire. Parce que je vis dans un pays dont le silence face au racisme envers les noirs est « fourbe ». Et parce qu‘aussi la communauté noire française doit apprendre à se saisir de sa parole et agir pour dénoncer et ne pas rester passive.

Faut-il attendre que les Américains manifestent pour que les Français s’engagent médiatiquement contre le racisme envers les noirs ?

Je suis saisie de voir autant de personnes, personnalités, et marques s’exprimer sur les réseaux sociaux pour dénoncer le racisme envers les noirs aux USA. C’est vraiment puissant et beau. Mais je dois dire aussi que je m’interroge sur plusieurs choses…

Deux jours après la mort de Goeorge Floyd, il s’est déroulé la même chose ENCORE en France avec Amara Touré. Oui au au sein même de notre patrie de la Liberté, de l’Égalité et de la Fraternité. Cette même patrie des Droits de l’Homme qui a cette aisance particulière à dénoncer le racisme envers les noirs chez autrui. Mais qui a visiblement du mal à s’occuper de ses propres problèmes raciaux.

Et la dernière décision judiciaire de l’affaire d’Adama Traoré, victime de violences raciales policières, s’ajoute à la liste « silencieuse » des CRIMES racistes commis envers les noirs en France… Ici et là certains « osent » prendre la parole sur le sujet. Mais je trouve qu’on on ne voit pas assez l’indignation française face à ses atrocités meurtrières raciales. On ne voit que très peu de personnalités et d’influenceurs afficher leur soutien. Par contre ce qu’on voit bien c’est l’hypocrisie et le silence.

Le privilège blanc, la race noire, et la communauté noire : des mots et des réalités qui sont tabou en France.

En tant que noire française je trouve que notre parole contre les injustices est bridée. Le combat d’Assa Traoré en est l’exemple type. J’ai ce sentiment qu’on veut à chaque fois enfouir le racisme envers les noirs de France sous des couches de « non la France est un beau pays », « vous exagérez », «vous jouez trop les victimes »… Ces mêmes mots que j’ai entendu de la propre bouche de noirs français.

Pourtant le privilège blanc bat son plein QUOI qu’ON EN DISE. Si tu t’appelles Doukouré tu n’auras pas les mêmes chances d’entrée que le type qui s’appelle Dupont. « Tu dois travailler plus parce que tu es noire ! » C’est ce que m’a rabâché ma mère étant petite. C’est une réalité.

En 2020 la France se refuse toujours pour des raisons non expliquées et non fondées de dévoiler le nombre de noirs qui vivent en son sein. Le CRAN parle de « discriminatoire à part entière » à ce sujet.

Et que doit on retenir du problème de l’empoisonnement au chlordecone sur des populations noires dites françaises dans les Antilles ou de l’absence d’eau courante dans certaines communes de Guadeloupe ?

Faut-il aussi revenir sur la flagrante SOUS-REPRÉSENTATION DES NOIRS sur le PAF ? Ou lorsque Think like a man a été interdit dans les salles de cinéma françaises car jugé trop communautaire ?

Ne laissons pas s’essouffler ce qui est en train de se dérouler. Nous sommes confrontés à des problèmes raciaux similaires et mais aussi différents – de part l’Histoire- des noirs américains. De quoi nous révolter contre cette fâcheuse attitude française à laisser s’encrasser un racisme bel et bien présent et réel…

Ne soyons pas et plus passifs.NOTRE savoir, NOTRE parole et NOS actions sont nos meilleures armes. Ne nous cachons pas dans le silence quand il s’agit de nous, NOIRS FRANÇAIS. N’ayons pas peur de « déranger » la suprématie de l’oppresseur…

Les événements aux États-unis ont provoqué une indignation que j’aimerai voir se dérouler au sein de la communauté noire, en France, dans les DROM et en Afrique. La richesse de la France s’est faite à coups d’asservissement de nos ancêtres, de « génocide par substitution», de pillage de nos terres. On le sait on est FRANÇAIS JUSTE quand on « ramène la coupe à la maison ».

Manifestation #JusticePourAdama
Manifestations à Paris Black Lives Matter

2 Comments

Ecrire un commentaire

English EN French FR